Voilà une taxe que peu de contribuables avaient vu venir… En fin d’année dernière, l’Urssaf, l’organisme chargé de collecter les cotisations sociales, a envoyé un courrier à plusieurs dizaines de milliers de personnes, leur réclamant le paiement d’un nouveau prélèvement, baptisé “Cotisation subsidiaire maladie”.

Selon l’Urssaf, que nous avons contacté, 45.000 personnes sont concernées. Leur profil est spécifique : il s’agit de personnes ne touchant pas (ou très peu) de revenus d’activité, ni de pension de retraite ou d’allocation chômage de provenance française, et gagnant d’importants revenus du capital. “Parmi les cas qui nous ont été remontés, on retrouve, pour une bonne part, des retraités étrangers vivant en France. Peuvent aussi être visés des rentiers français, vivant exclusivement de leurs revenus du capital. On nous a aussi signalé des cas d’indépendants, affichant une activité déficitaire”, indique Lucien Flament, avocat au sein du cabinet Valmy.